contactez-nous par telephone au 0178766601, prix d'un appel local
Espace Client


Mot de passe oublié ?

Propriétaires-bailleurs : Comment sélectionner le locataire idéal ?

Une fois l’annonce de location postée, il est important de réorganiser le logement. Si celui-ci est encore occupé par le locataire, le propriétaire doit le prévenir et s'assurer du bon état et de la propreté des lieux. Si l’appartement est loué meublé, il doit contenir le mobilier et les éléments suffisants pour permettre à son occupant de vivre normalement dans les lieux, dès son arrivée, en y apportant que ses effets personnels.  Les lieux doivent être clairs et neutres. Il est important que le propriétaire ou locataire actuel prennent le temps de les dépersonnaliser afin que tout locataire potentiel puisse se projeter facilement au sein du logement. Ainsi, l’imaginaire du locataire n’est pas bloqué. Le propriétaire doit mettre en valeur les avantages de son logement, comme par exemple les moulures, les volumes, les sols ou même tout détail atypique.

Une fois le logement préparé, le propriétaire devra organiser les différentes visites des locataires potentiels. Si le logement est toujours occupé, il est important de convenir d’une plage horaires avec le locataire. Celles-ci seront déterminées au préalable et aucune visite ne peut être faite en dehors des horaires prévu. Il est important de respecter l’intimité du locataire.  Attention, le propriétaire ne peut en aucun cas pénétrer dans les lieux en l’absence du locataire en question, sauf avec son accord. Il est préférable que le locataire soit présent durant les visites pour éviter tout problème lié à des dégradations ou à un vol commis durant celles-ci.

Pour faire visiter les lieux, deux solutions sont envisageables : recevoir chaque candidat individuellement ou organiser des visites collectives.

Pour gagner du temps, le propriétaire des lieux peut demander aux personnes souhaitant visiter le bien de se présenter munies d’un dossier de candidature. Ce dossier permet au propriétaire de faire un premier tri entre les locataires solvables et ceux qui ne le sont pas. Il doit comporter plusieurs pièces : pièce d’identité, livret de famille, contrat de travail, derniers bulletins de salaire ou dernier avis d’imposition, relevé d’identité bancaire. En application de la loi, le propriétaire ne peut pas demander au candidat locataire certaines pièces : documents bancaires autres que le relevé d’identité bancaire (notamment copie du relevé de compte), documents relatifs à la vie privée et certaines garanties (chèque de réservation du logement par exemple). La liste des pièces justificatives exigibles du locataire et de son garant doit faire l’objet d’un décret attendu prochainement. L’exigence de pièces non prévues par ce décret sera punie d’une amende pouvant aller jusqu’à 3000 euros pour une personne physique et 15 000 euros pour une personne morale.

De façon à minimiser les risques de loyer impayé, le propriétaire doit vérifier que le montant du loyer ne représente pas une charge trop importante dans le budget du locataire potentiel, il ne doit pas dépasser 33% de ses revenus.

En quelques mots, le propriétaire doit être attentif à trois points importants : le ratio existant entre le niveau des ressources du locataire potentiel et le montant du loyer, son profil professionnel, les garanties de paiement qu’il peut fournir. 

Bien choisir son locataire c'est limiter le risque de loyer impayé.

Bonne sélection !